Cours

Le parcours "Ville numérique" commence en S3 et propose un atelier professionnel en urbanisme le vendredi (à la place de l’atelier de la spécialité) et se poursuit en S4. L’atelier se déroule sur une durée totale de 6 mois. Compte tenu de sa durée, il peut être validé en tant que stage.

Le parcours compte 5 UE (les 5 UE restant devant être validées dans la spécialité MU, SM, VD et VISU)

 

 

S3 (octobre à janvier)

1. LA VILLE NUMERIQUE EN ACTION


1.1. Atelier phase 1 avec commande rémunérée d’une collectivité territoriale + appui technique cf. MS4 VN4 - Luc Savonnet

 

1.2. La ville créative numérique - Elsa Vivant

Thématiques traitées : L’intervention artistique dans l’espace public via le numérique, l’évolution des pratiques culturelles et le rôle des écrans aujourd’hui dans les pratiques culturelles et plus largement dans la vie quotidienne ; l’usage de la culture dans les politiques urbaines et l’inscription territoriale des industries créatives (dont les applications numériques peuvent être un produit), l’exemple d’un cluster mondial le pôle de compétitivité Cap digital. Présentation d’expérimentations et de ruptures technologiques (City pulse, Blue-Rennes, City Wall, biomapping…)

 

1.3.Politiques publiques & urbaines face au numérique à l’échelle internationale (interventions en anglais - Pedro Ferraz - Valerie Aillaud)

Thématiques d’intervention : Vie privée, Protection des données en France et à l’international Politiques publiques de développement du numérique dans les villes menées par des acteurs : éclairage comparatif en matière de mobilité, d’accessibilité, de transports, d’aménagement numérique, de développement durable Réseaux sociaux, communautés et projets urbains aux Etats-Unis

 

S 4 (février à mai)

2. INNOVATIONS URBAINES DANS LA VILLE NUMERIQUE


2.1. Médiations numériques au service de la concertation urbaine (Loic Hay)

Ce cours vise à éprouver les capacités et à interroger l’apport potentiel des médiations numériques pour dynamiser et démultiplier le débat public et le dialogue citoyen en matière d’urbanisme. L’objectif final est de produire une synthèse de propositions créatives à destination d’une collectivité (en 2010, la ville d’Ivry-sur-Seine et le projet Ivry-Confluences) pour enrichir la démarche de concertation et de communication autour d’un projet d’aménagement.

Les étudiants rendent compte et restituent leurs travaux sur ce blog UrbAgora au fur et à mesure de leur réalisation :

  • La production d’études de cas : détection et analyse critique de projets/expériences en lien avec le sujet de l’étude pour dégager des "bonnes pratiques" reproductibles ;
  • La production d’entretiens : rencontres (présentielles ou à distance) avec des personnes-ressources, porteuses de projets ou de visions, en lien avec le sujet de l’étude ;
  • La production de prototypes : Cf. http://urbalab2010.blogspot.com/2010/02/urbagora-le-fil-rouge-des-travaux.html (blog- e-portfolio évolutif de capitalisation des travaux et un journal de bord public destiné à engager le dialogue avec les professionnels).

 

2.2. Etudes de cas et Projets tutorés sur la ville numérique (Valerie Aillaud)

 

Ce cours permet aux étudiants d’appréhender l’application des outils numériques dans le champ de l’urbanisme-aménagement, du développement local, de la mobilité et plus globalement de la ville qui se transforme avec le numérique... Il vise à étudier des projets réels mis en oeuvre par des acteurs à travers l’ingénierie de projet déployée, les collaborations existantes, les objectifs initiaux et les résultats obtenus.

Il repose donc sur le choix de projets réels et de leurs acteurs et s’articule autour d’entretiens approfondis avec des professionnels.

Les études de cas et projets tutorés sont menés en mini-groupes encadrés par un organisme et un enseignant, possibilité de voyage pendant un WE en liaison avec un ou plusieurs projets.

Ils sont mis en œuvre en relation avec plusieurs organismes partenaires (FING, ARTESI, CCIP, Ville d’Ivry Sur Seine, Chronos, jaccede.com...) en relation avec la spécialité initial.

 

3 STUDIO-LAB DES DONNEES URBAINES (SIG - OUTILS NUMERIQUES) (Cécile Huet - Alain Barry)

 

Cet enseignement est destiné à donner les moyens d’appréhender les différents aspects des systèmes d’information géographique (SIG). Le cours est organisé en trois temps : concepts théoriques (6h), applications pratiques sous forme de travaux dirigés (18h), puis un projet réalisé en autonomie autour d’une problématique liée à l’urbanisme.

 

Thématiques abordées : terminologie liée à l’information géographique et aux SIG, différents aspects du SIG (fonctionnalités de base, méthodologie de mise en oeuvre, types de données, problématiques d’utilisation), mise en pratique de ces concepts sur le SIG Mapinfo, exemples d’analyse spatiale et d’aspects particuliers comme le géoréférencement et le géocodage.

Réalisation d’une étude de l’urbanisation sur des territoires identifiés en Ile-de-France, à partir de données de l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Ile-de-France et en utilisant le logiciel Mapinfo. Les résultats seront rendus sous forme d’un rapport et de cartographies illustratives.

Présentation des modes de cartographies dynamiques (webmapping), exposé sur les Datawarhouse et les systèmes décisionnels, méthodes de dessin, 3D et environnements immersifs

 

Cet enseignement en présentiel est complété des rencontres professionnelles. Ce cours, faisant appel à des notions d’informatique, permet d’associer aux connaissances en aménagement et urbanisme, des compétences en géomatique (scientifiques et techniques) telle que pratiquées en milieu professionnel.

 

4. ATELIER PROFESSIONNEL PHASE 2 AVEC COMMANDE REMUNEREE D’UNE COLLECTIVITE TERRITORIALE + APPUI TECHNIQUE (Luc Savonnet - Cécile Huet - Alain Barry)

 

L’atelier consiste en un travail collectif durant lequel un groupe d’étudiants doit réaliser des travaux de terrain et élaborer un projet urbain ou d’aménagement à la demande d’une collectivité territoriale.

 

La Ville d’Ivry-sur-Seine et le parcours Ville Numérique ont noué des relations de partenariat privilégiées depuis 2006, avec déjà la réalisation de cinq études axées sur les questions de logistiques urbaines, le devenir du faisceau Sncf, l’aménagement des bords de seine et l’interface entre Ivry et Paris, l’’aménagement du projet Ivry/Confluences devant tenir compte de l’avis des habitants à l’issue de la concertation.

 

La volonté commune de l’IFU et de la Ville d’Ivry est de collaborer au plus près de l’actualité et des préoccupations de la ville afin que les propositions formulées par le groupe d’étudiants puissent être mises en perspective avec les propres réflexions municipales, ses aménageurs éventuels ou autres partenaires. L’atelier permet aux enseignants de développer depuis plusieurs années, une approche systémique des projets urbains, incitant aussi, les étudiants à exploiter aux mieux les outils numériques proposés.

L’atelier poursuit le schéma pédagogique suivant :

 

0/ Réponse à un cahier des charges
1/ Elaboration d’un diagnostic en s’appuyant sur le recueil de données de terrain, réalisation d’enquêtes, étude documentaire l’informatisation de fichiers manuels existants, l’exploitation des fichiers informatiques existants
2/ Production d’informations pour étayer le diagnostic sous la forme cartographique, analyse et création de bases de données (si souhaité) élaboration d’un Système d’Information Géographique (si souhaité), rendu d’un rapport intermédiaire
3/ Formulation de recommandations - rendu d’un document final d’étude (50 à 100 pages) et réalisation d’un site internet.

 

La conclusion d’un contrat d’étude rémunéré est permet de rembourser les frais engagés (voyage d’études, reprographie etc...) et le cas échéant rémunèrent des moniteurs qui jouent le rôle de tuteurs. Les cours dispensés par les enseignants sont articulés en appui au travail d’atelier.

 

Modalités de contrôle des connaissances repose sur un contrôle continu (sachant qu’il y a également une obligation de résultats vis à vis du commanditaire) :

  • les compte-rendus des séances d’atelier (rédaction individuelle) permettant de mesurer l’état d’avancement du travail effectué en fonction des objectifs fixés pendant les séances
  • les présentations orales devant le maître d’ouvrage agrémentées d’un document powerpoint ou d’un site internet : 4 présentations (note méthodologique, diagnostic, propositions, rendu final) permettant à l’ensemble des étudiants d’effectuer au moins l’une d’entre elles
    les rapports remis au maître d’ouvrage à chaque phase de l’étude (sur support numérique et support papier)

 

5. STAGE ET MEMOIRE – SEMINAIRE DE PREPARATION ET D’ENCADREMENT (Valerie Aillaud)

 

Des séminaires sont organisés pour aider les étudiants à la définition de leur sujet de mémoire en lien avec la spécialité de S3 et avec des professionnels. Ils prennent la forme d’enseignements méthodologiques et thématiques, un suivi de l’élaboration des mémoires et une mise en commun des expériences via une plate-forme collaborative (demande d’inscription en ligne sur la page d’accueil de la communauté).